Passer au contenu principal

Comment financer ses études ?

Bourses, prêts d’honneur, aides de la ville… il existe de multiples solutions pour vous aider financièrement.

Trouver des aides financières


 

La bourse sur critères sociaux​

Si vous êtes âgé de moins de 28 ans et que vos ressources sont limitées, vous êtes peut-être éligible à la bourse sur critères sociaux délivrée par le ministère de l’Enseignement supérieur ou par celui de la Culture. Elle est versée pendant dix mois ; son montant varie en fonction de l’échelon auquel elle est attribuée. Cette aide va de l’exonération des frais d’inscription à l’université et des cotisations à la mutuelle, jusqu’à un versement annuel de 5 500 euros(1).

La bourse doit être demandée tous les ans avant la fin du mois d’avril via le dossier social étudiant (DSE) constitué lors de la formulation de vos vœux d’études. Si vous ne l’avez pas fait en temps et en heure, vous pouvez toujours déposer un DSE, mais il ne sera pas prioritaire.

 

Pour savoir si vous pouvez y prétendre et combien vous toucherez, utilisez le simulateur en ligne du Cnous.

 

Vous pouvez aussi vous rapprocher de votre banque ; certains établissements peuvent en effet vous proposer une avance sur bourse.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

À noter que lorsque vous êtes boursier, vous avez droit, en complément, à « l’aide au mérite » si vous avez obtenu la mention « Très bien » au baccalauréat ou si vous vous classez parmi les meilleurs étudiants de Licence. Cette aide de 1 800 euros par an est automatiquement versée par le Crous en neuf mensualités, sans que vous n’ayez aucune démarche à effectuer.

D’autres aides sont réservées aux situations d’urgence, comme par exemple aux jeunes en rupture familiale. Pour consulter ces aides en détail : cliquez ici.

 

 

Les bourses régionales et départementales

Savez-vous que les collectivités distribuent elles aussi des aides aux étudiants issus de leur territoire ? Les régions allouent des bourses sur critères sociaux aux jeunes qui suivent des formations spécifiques : sociales et paramédicales (kinésithérapeute, éducateur spécialisé, infirmier, etc.). Ces aides remplacent cependant la bourse d’État et sont d’un montant équivalent. Renseignez-vous auprès du Conseil régional dont dépend votre lieu de résidence.

Les aides financières et les prêts d’honneur des départements, eux, peuvent être cumulés avec la bourse nationale. Les critères sont très variables : revenus, filière de formation, niveau, etc.

Par exemple, le département des Yvelines octroie chaque année 50 bourses au mérite de 2 000 euros aux Yvelinois ayant obtenu une mention « Très bien » au baccalauréat et dont la famille a de faibles ressources. Vous trouverez les informations utiles sur le site internet de votre département.

 

Certaines communes ont même instauré, via le centre communal d’action sociale, un revenu minimum étudiant. Pour en savoir plus : www.unccas.org

 

 

L’aide à la mobilité internationale

Si vous avez fait le choix d’étudier à l’étranger, vous percevrez peut-être, selon votre projet et si vous êtes boursier, l’aide à la mobilité internationale d’un montant de 400 euros par mois. La formation suivie doit s’échelonner sur deux à neuf mois consécutifs. Pour bénéficier de cette aide, vous devez transmettre au service des relations internationales de votre établissement un dossier de demande d'aide à la mobilité, accompagné d'un projet de séjour d'études ou de stage à l'étranger.

 
 

 

 
(1) Barème 2013/2014, montant variable chaque année.
 

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller