Passer au contenu principal

Suramortir les investissements


​​Adoptée par le gouvernement en avril 2015, la mesure portant sur le « suramortissement » vise à soutenir l'investissement productif des entreprises afin d'accélérer leur compétitivité. Ce dispositif, qui concerne les investissements réalisés entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2017, va permettre aux sociétés françaises de majorer leurs amortissements de 40 % et leur permettra ainsi de réaliser une économie d'impôt supplémentaire.


​​

 

Renouveler un matériel vieillissant, une nécessité française ?

C'est un fait : en France, l'industrie affiche un équipement de plus en plus obsolète. Ces quinze dernières années, l’âge de son parc de machines est passé de 17 à 19 ans, renforçant ainsi encore un peu plus ses problèmes de compétitivité. À titre de comparaison, dans le même temps, les industriels allemands ont ramené l'âge de leur parc de machines à 9 ans, après avoir investi fortement, dix fois plus que les Français(1).

 

 
Cette mesure sur le « suramortissement » est une opportunité pour les entreprises ayant prévu de réaliser d’ici quelques mois des projets d’investissements productifs éligibles au dispositif. En effet, en anticipant leurs projets jusqu'au 14 avril 2017, elles pourront cumuler les avantages. En plus de l’économie d’impôt à venir, le renouvellement des équipements permettra d’améliorer leur productivité pour gagner en efficacité. 
 
 
Nouveauté : prolongation de la période de livraison du matériel, grâce à la loi de finances rectificative pour 2016
La déduction s'applique également aux biens ayant fait l'objet, avant le 14 avril 2017 (inclus), d'une commande assortie du versement d'acomptes d'un montant au moins égal à 10 % du montant total de la commande et dont l'acquisition intervient dans un délai de vingt-quatre mois à compter de la date de la commande.
 
 
Une opportunité à saisir
À travers ce dispositif fiscal, la rentabilité des investissements est nettement revalorisée. Les conditions de financement étant particulièrement favorables, cette mesure s’avère être un véritable accélérateur pour l’investissement productif et pour la croissance de l’économie française.
 

 

Quels types d’équipements sont concernés ?
  • Matériels et outillages utilisés pour des opérations industrielles de fabrication ou de transformation(2)
  • Matériels de manutention
  • Installations destinées à l’épuration des eaux et à l’assainissement de l’atmosphère
  • Installations productrices de vapeur, de chaleur ou d’énergie(2)
  • Matériels et outillages utilisés pour des opérations de recherche scientifique ou technique 

 

 

 
(1) Fédération des industries mécaniques (FIM), avril 2014.
(2) Sous réserve des exceptions

 

 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller