Passer au contenu principal

Professionnels, protégez-vous

En cas d’accident de travail ou d’arrêt de travail, votre protection sociale de base est souvent insuffisante pour pallier la perte de revenu. Quelles sont les solutions ?

Faites le point sur votre protection sociale


Votre protection sociale de base obligatoire

​Si vous exercez votre activité en entreprise individuelle ou en EURL ou si vous êtes gérant majoritaire de SARL, vous relevez du Régime Social des Indépendants (RSI) également appelé Régime Social des Travailleurs Non-salariés (TNS).
C’est également le cas des artisans, commerçants, industriels et professions libérales.
 
Le RSI centralise l'ensemble de votre protection sociale, vous ne recevrez ainsi qu'un seul avis d'appel pour l'ensemble de vos cotisations et contributions sociales.
 
Au niveau de votre protection sociale, vous serez couvert au titre de la maladie-maternité, des allocations familiales, de l'invalidité-décès et de la retraite, dans des conditions quasi-identiques à celles des salariés. En revanche, vous ne serez pas assuré au titre du régime obligatoire contre le risque Accident du travail ou de Maladie Professionnelle et votre activité ne vous donnera aucun droit en matière d'assurance chômage.
 
Vous avez donc tout intérêt à vous protéger en cas d’arrêt maladie et d’accident du travail pour tenter de maintenir au mieux vos revenus.
 

Cas spécifiques

Pour les professions libérales, le RSI ne gère que le volet prévoyance et non le volet retraite qui est traité par la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (Cnavpl) ou par la Caisse nationale des barreaux français (Cnbf) pour les avocats.

 

Pour en savoir plus :

www.cnavpl.fr

www.cnbf.fr

 

Les agriculteurs, quant à eux,  bénéficie d’un régime spécifique dédié. Couverture maladie, accident du travail, prestations familiales et retraite sont gérés par la Mutuelle Sociale Agricole (MSA).

 

Pour en savoir plus :

http://www.msa.fr/lfr 

 
 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller