Passer au contenu principal

Comment réduire ses impôts ?


Pour réduire au maximum son impôt sur le revenu mieux vaut connaître l’ensemble des mesures en matière de fiscalité. Michel Le Dref, notre expert, vous dit tout.

 

 
Vous voulez être sûr de payer le moins d’impôts possible ?
Nous avons passé en revue pour vous toutes les possibilités offertes par l’Etat en matière de réductions d’impôts. Mieux vaut y réfléchir à l’avance afin de ne manquer aucune opportunité d’alléger votre charge fiscale. Il peut être intéressant par exemple de programmer « au bon moment » des travaux pour isolation qui seront en partie « défiscalisés » et allègeront ainsi votre impôt.
 

Michel Le Dref, ingénieur patrimonial à la Banque Populaire Val de France, décrypte pour vous toutes les mesures à connaître pour réduire votre impôt sur le revenu.


 

Les ménages français jugent parfois leurs impôts élevés. Qu’en pensez-vous ?

La situation des Français sur le plan fiscal est très variable. Il faut rappeler que 51,5 %* des ménages ne payent pas d’impôts en France, compte-tenu de leur faible niveau de revenus. Mais l’impôt est non négligeable dès lors que les revenus du foyer augmentent. A titre d’exemple, un couple avec deux enfants, gagnant par exemple 57 600 euros dans l’année (deux salaires, l’un de 3 000 euros par mois et un second de 1 800 euros) doit s’acquitter d’un impôt de 3 188 euros.
 
 

Le contribuable dispose-t-il de divers moyens légaux pour réduire son impôt ?

Effectivement, l’Etat accorde plusieurs types d’avantage fiscal : la réduction, le crédit d’impôt et la déduction fiscale.

La réduction d’impôt.
Elle vous autorise à déduire une somme (la réduction accordée) directement de votre impôt.

Le crédit d’impôt.
C’est une sorte de réduction d’impôt. Si la réduction autorisée est supérieure à votre impôt, l’Etat vous rembourse la différence.  Exemple, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt au titre de la garde d’un enfant de 2 300 euros. Votre  impôt s’élève à 1 600 euros. L’Etat vous rembourse 700 euros.

La déduction d’impôt.
L’Etat vous autorise à déduire des sommes de vos revenus imposables. Exemple : vous êtes séparé ou divorcé. Vous versez une pension alimentaire pour l’éducation d’un enfant. Vous pouvez déduire cette somme de vos revenus (dans la limite des plafonds règlementaires).
 
 

Les Français connaissent-ils bien les moyens de faire des économies fiscales ?

Dans l’ensemble, les ménages français connaissent et utilisent bien les niches fiscales autorisées. Par exemple, celles liées aux dons ou à la scolarité d’un enfant. Mais les niches fiscales les plus avantageuses (par exemple, celles liées aux investissements dans les DOM-TOM, aux investissements au titre de la loi Malraux) sont plutôt réservées à des hauts revenus ou d’importants patrimoines, disposant de conseils bancaires ou patrimoniaux.
 
*Source : www.lemonde.fr
 
 
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller