Passer au contenu principal

FIP


Investir dans les PME : et si nos experts vous aidaient à trouver la bonne formule ?

Créés en 2003, ces produits collectifs visent à favoriser le développement des PME européennes non cotées en Bourse.

Pour cela, le FIP collecte des fonds auprès de souscripteurs et les investit dans différentes entreprises en phase de développement dans quatre zones géographiques limitrophes.
 
L'investissement dans ces entreprises représentera au final 60% des actifs des fonds, le solde étant investi en opcvm ou autres valeurs mobilières.
La valorisation des FIP est donc en grande partie indépendante de l'évolution des indices boursiers.
En cela, ils offrent donc une bonne piste de diversification des actifs financiers à condition de détenir les parts pour une période d’au moins 5 ans.

 

En contrepartie d’une prise de risque en capital et d'un engagement de conservation des titres durant 5 ans, le FIP offre un double avantage fiscal.

Premier avantage : le souscripteur bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 18% des sommes investies dans la limite de 12 000 euros pour un célibataire et 24 000 euros pour un couple marié soit une économie d’impôt respectivement de 2 160€  et 4 320€..
Cette réduction d'impôt est prise en compte dans le plafonnement global des niches fiscales fixé pour 2013 à 10 000€.
Deuxième avantage : les plus-values au moment de la revente des parts de FIP – à condition de les conserver pendant une période de cinq ans – sont totalement exonérées d’impôt, à l’exception des prélèvements sociaux.

À noter enfin que ces avantages se cumulent avec ceux accordés pour un investissement en parts de FCPI (voir FCPI).

Parce que l'impôt a une incidence forte sur votre patrimoine, un diagnostic de votre situation fiscale peut s'avérer nécessaire: contactez votre conseiller en gestion de patrimoine qui vous proposera la solution la plus adaptée à votre situation. 

​Banque Populaire Val de France
Intermédiaire d’assurance inscrit à l'ORIAS sous le n°07 023 354.

Non
Non
Non
 
 
 

acces directs
Contacter un conseiller